Attaque à la découverte

De Wiki expérimental

Aux échecs, une attaque à la découverte est une menace indirecte sur une pièce adverse.

Le principe


Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 [[Fichier:c

d.png|26px|h8]]

a7 b7 c7 d7 e7 f7 [[Fichier:c

d.png|26px|g7]]

h7
a6 b6 c6 d6 e6 [[Fichier:c

d.png|26px|f6]]

g6 h6
a5 b5 c5 d5 [[Fichier:c

d.png|26px|e5]]

f5 g5 h5
a4 b4 c4 [[Fichier:c

d.png|26px|d4]]

e4 f4 g4 h4
a3 b3 [[Fichier:c

d.png|26px|c3]]

d3 e3 f3 g3 h3
a2 [[Fichier:c

d.png|26px|b2]]

c2 d2 e2 f2 g2 h2
[[Fichier:c

d.png|26px|a1]]

b1 c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
{{{75}}}

Cette manœuvre met en jeu au minimum trois pièces de l'échiquier : la pièce attaquée, la pièce attaquante et la pièce masquante qui appartient au camp attaquant. Lorsque cette dernière bouge, elle rend effective l'attaque.

L'attaque à la découverte permet ainsi à la pièce masquante de réaliser une menace annexe ailleurs sur l'échiquier. Elle peut donc se révéler être un excellent coup tactique visant à attaquer deux pièces simultanément, sans possibilité pour l'adversaire de préserver les deux, à l'instar de la fourchette. On parle alors de batterie, où la combinaison des deux pièces permet le gain matériel.

Cas particuliers

L'échec à la découverte survient quand la pièce attaquée est le roi adversaire.

L'échec double est un échec à la découverte dans lequel le roi adverse est attaqué à la fois par la pièce attaquante et la pièce qui se déplace. Un échec double impose un coup de roi à l'adversaire, dans la mesure où il n'est pas possible de capturer simultanément les deux pièces adverses, ni d'interposer de pièce pour contrer les deux attaques.

Par exemple, dans l'exemple ci-contre, le coup 1.Cb2+ est un échec à la découverte (seule la tour blanche fait échec), tandis que 1.Cc5+ ou 1.Ce5+ est un échec double (le cavalier et la tour faisant simultanément échec). Modèle:Portail échecs