Finale sans pions

De Wiki expérimental
Fichier:Page en construction.png
Cet article est une ébauche à compléter.
Vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant.

{{#invoke:Bandeau|bandeauAvertissement}}

Au jeu d'échecs, une finale sans pions est une finale où restent sur l'échiquier quelques pièces seulement, et où tous les pions ont été capturés ou promus.

L'un des deux camps possède une dame

Dame contre tour et pièce mineure

Le résultat normal est la partie nulle, mais un des deux camps peut l'emporter.

Dame contre deux pièces mineures

Dans Les fins de parties[1], Michel Drouily a écrit que ces finales sont très rares, mais difficiles pour les deux camps, du fait des nombreuses possibilités tactiques.

Dame et pièce mineure contre deux tours

La finale Dame et cavalier contre deux tours est généralement nulle, et la finale Dame et fou contre deux tours est un gain théorique, mais qui peut prendre jusqu'à 48 coups (analyses par ordinateur).

Dame contre deux tours

Le résultat normal est la partie nulle, mais un des deux camps peut l'emporter.

Dame contre pièce(s) légère(s)

Dans Les fins de parties[1], Michel Drouily a écrit que le camp avec la Dame peut facilement mater directement, comme dans la finale Roi et dame contre roi seul.

Autres finales de Dames

{{#invoke:Correction syntaxique|verifierLesArguments|à faire=|_catégorie=Modèle Section vide ou incomplète avec un paramètre inconnu}}

L'un des deux camps possède un tour et une pièce mineure

Tour et pièce mineure contre tour

Dans Les fins de parties[2], Michel Drouily a écrit que le résultat normal est la partie nulle. La finale Modèle:Lien est l'une des finales sans pions les plus fréquentes.

Tour et pièce mineure contre deux pièces mineures

Le résultat normal est la partie nulle.

L'un des deux camps possède une tour

Tour contre pièce mineure

{{#invoke:Correction syntaxique|verifierLesArguments|à faire=|_catégorie=Modèle Section vide ou incomplète avec un paramètre inconnu}}


Tour contre fou


Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 [[Fichier:crl

d.png|26px|h8]]

a7 b7 c7 d7 e7 f7 [[Fichier:c

d.png|26px|g7]]

h7
a6 b6 c6 d6 e6 f6 [[Fichier:c

l.png|26px|g6]]

h6
a5 b5 c5 d5 e5 [[Fichier:c

l.png|26px|f5]]

g5 h5
a4 b4 c4 d4 [[Fichier:c

l.png|26px|e4]]

f4 g4 h4
a3 b3 c3 [[Fichier:c

l.png|26px|d3]]

e3 f3 g3 h3
a2 b2 [[Fichier:c

l.png|26px|c2]]

d2 e2 f2 g2 h2
a1 [[Fichier:c

l.png|26px|b1]]

c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
{{{75}}}

La finale roi et tour contre roi et fou est une nulle théorique. Le camp attaquant peut cependant gagner si le camp défenseur aligne comme sur le diagramme ci-contre son roi et son fou sur la dernière rangée et dirige son roi vers un angle de la même couleur que celle de son fou (le « mauvais coin »)[3].

Dans le diagramme ci-contre, si le trait est aux Blancs, ils gagnent par un coup d'attente de la tour sur la dernière rangée tel que 1. Tg8.

Tour contre deux pièces mineures

Le résultat normal est la partie nulle.

Autres finales de pièces mineures

{{#invoke:Correction syntaxique|verifierLesArguments|à faire=|_catégorie=Modèle Section vide ou incomplète avec un paramètre inconnu}}

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Modèle:Harvsp.
  2. Modèle:Harvsp.
  3. Modèle:Ouvrage

Bibliographie

Modèle:Portail